Civils en péril !

Ils s’appellent Warda, Firas, Sarah, Mohamad, Malak, Shahed, Qusay, Salam, Huda, Shua’a. Ils ont connu l’horreur de la guerre. Alors qu’ils étaient chez eux, dans la rue ou chez des amis, ils ont été victimes d’armes explosives. Grièvement blessés, certains ont perdu un ou plusieurs proches. Tous ont dû fuir leur pays d’origine, laissant derrière eux leur maison, leur travail, leur famille et leurs amis. Comme eux, de nombreux civils sont sous la menace des bombes et des restes explosifs de guerre et sont contraints de se déplacer. Les populations doivent être protégées !

Signez la pétition !

IRAK

Warda

Warda et sa famille ont été touchées par une attaque alors qu’elles fuyaient la ville de Mossoul en Irak. Amputée des deux jambes suite à ce drame, la jeune femme séjourne depuis à l’hôpital avec son mari et sa fille, également blessés. Handicap International les accompagne en leur offrant des séances de soutien psychologique et des soins de réadaptation.

Lire leur histoire

Vidéo : © E. Fourt / Handicap International

SYRIE | LIBAN

Firas

14 ANS

Firas a déjà payé un lourd tribut à la guerre en Syrie. Victime d’une bombe, il est amputé de la jambe droite et présente des séquelles au pied gauche. Grâce au soutien de Handicap International, Firas a reçu une prothèse et suit des séances de kinésithérapie. Réfugié au Liban avec sa famille, il retrouve son autonomie et l’énergie d’un jeune adolescent.

Vidéo : © B. Blondel / Handicap International

IRAK

Sarah

11 ans

En avril 2017, Sarah et son père ont été utilisés comme boucliers humains et victimes d’un bombardement à Mossoul. Sarah souffre d’une fracture à la jambe et est en convalescence à l’hôpital de Hamdanyiah. Un kinésithérapeute de Handicap International lui rend visite régulièrement pour l’aider à se remettre de sa blessure.

Lire son histoire

Photos : © T. Mayer / Handicap International

SYRIE | LIBAN

Mohamad

32 ans

Mohamad est chez lui quand sa maison est bombardée. Il est amputé de la jambe gauche des suites de ses blessures. Réfugié au Liban avec sa famille, ce jeune père est pris en charge par Handicap International. Il bénéficie de soins de kinésithérapie pour renforcer ses muscles et retrouver son équilibre afin de pouvoir marcher avec sa prothèse sans béquille. Mohamad regagne petit à petit son autonomie.

Vidéo : © B. Blondel / Handicap International

SYRIE | JORDANIE

Malak

5 ans

Malak vient de Syrie. Touchée par un bombardement avec ses frères et sœurs, elle a été transportée d’urgence en Jordanie et a dû être amputée de la jambe gauche. Aujourd’hui, la fillette est suivie par Handicap International dans le camp de Zaatari où elle vit avec le reste de sa famille.

Lire son histoire

Photos : © E. Fourt / Handicap International

En raison de leurs effets de souffle ou de fragmentation, les armes explosives tuent ou causent des blessures complexes. Leur fréquente utilisation, associée à l’absence de prise en charge chirurgicale appropriée en Syrie, a des conséquences dévastatrices sur la vie des personnes. Si les blessures ne sont pas correctement traitées, le patient risque de ne pas se rétablir complètement et de développer des handicaps permanents.

Anne  Garella, coordinatrice régionale de Handicap International

IRAK

Shahed

12 ans

Shahed est originaire de Mossoul en Irak. Le 9 mars 2017, elle a été prise avec sa famille au milieu des combats et a été grièvement blessée. Amputée d’une jambe, elle vit avec son père, ses frères et sœurs dans le camp de déplacés de Khazer. Une équipe de Handicap International lui prodigue des séances de réadaptation et de soutien psychologique.

Lire son histoire

Photos : © T. Mayer / Handicap International

SYRIE | JORDANIE

Qusay

14 ans

Qusay a perdu ses deux jambes suite à un bombardement en Syrie. Handicap International soutient l’adolescent depuis son arrivée en Jordanie et l’a équipé de prothèses. Aujourd’hui, Qusay réapprend à vivre debout, sous le regard admiratif du personnel de l’association et de sa famille. Et veut devenir poète ! « Mes poèmes préférés sont ceux qui parlent de la sagesse et de la vie. »

Lire son histoire

Photos : © E. Fourt et B. Almeras / Handicap International

SYRIE | JORDANIE

Salam

14 ans

Le quartier de Salam a été la cible d’intenses bombardements. Ce jour-là, tout a basculé. Difficile d’imaginer l’incroyable parcours de cette jeune fille soutenue par Handicap International depuis son arrivée en Jordanie. Aujourd’hui elle affirme « Quand je joue au foot, je ne suis plus la fille aux deux prothèses ».

Lire son histoire

Photos : © G. Vandendaelen et E. Fourt / Handicap International

SYRIE | JORDANIE

Huda

5 ans

La petite Huda a été victime d’un bombardement en juin 2016 en Syrie. Souffrant d’une lésion cérébrale traumatique et d’une fracture à la jambe, la petite fille se remet rapidement de ses blessures grâce au soutien de Handicap International. L’association fournit des soins de kinésithérapie à cette fillette qui adore jouer avec ses thérapeutes.

Lire son histoire

Photos : © G. Vandendaelen et E. Fourt / Handicap International

SYRIE | JORDANIE

Shua’a

9 ans

Au début de l’été 2015, Shua’a et sa famille ont été victimes d’un bombardement en Syrie. La fillette a dû être amputée du pied gauche. La famille vit désormais dans le camp d’Azraq en Jordanie. Avec l’aide de Handicap International, Shua’a sera très bientôt appareillée d’une prothèse qui lui permettra de se déplacer sur de longues distances et n’attend qu’une chose : pouvoir retourner à l’école.

Lire son histoire

Photos : © E. Fourt / Handicap International

LE MASSACRE DES CIVILS N’EST PAS UNE FATALITÉ

L’obtention du Traité d’Ottawa interdisant les mines (1997) et celui d’Oslo interdisant les bombes à sous munitions (2008), nous rappelle que nous avons le pouvoir de changer les choses !

Vous aussi,
mobilisez-vous !

Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter pour suivre les avancées du combat et tout savoir des actions de Handicap International France.

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux :

Votre voix compte !

Ensemble, agissons pour les victimes des armes explosives en zones peuplées. Non aux bombardements des civils !

Signez la pétition !

Partagez le combat

Stop

Aidez-nous à protéger les civils !